NICE MATIN
FEBRUARY 2, 2006
Sara Korbanka – Sous le Signe Indien
Nice-matin – Page Arts, juillet 2003

u commencement était le Livre de Kells (*)… Le jour où elle l’a feuilleté au hasard d’une bibliothèque, elle dit avoir « pleuré en pensant au travail de ces moines qui l’avaient fait avec leurs tripes ! » C’était il y a six ans. Ce jour-là, Sara Korbanka découvre un genre artistique aussi raffiné que tombé en désuétude : l’enluminure – du latin illuminare, « rendre lumineux ». Et, à travers lui, un moyen de conjuguer ses racines asiatiques et européennes. A l’image de son exposition « De l’Orient à l’Occident », qui baigne la Galerie des Bains-Douches d’Antibes dans les effluves indiennes. Murs de pierre voûtés, œuvres accrochées à de rustiques rondins de bois et Ravi Shankar en musique d’ambiance… L’artiste nous invite à un voyage à la croisée de ses influences : « gothique, celtique et indienne ».

Elevée dans un monastère en Inde par des Swami (alter ego des bonzes), Sara Korbanka est tout naturellement portée à développer une thématique religieuse dans son travail. Ainsi la déesse Saraswati semble-t-elle jouer une berceuse hindoue pour l’enfant-Christ qu’enlace affectueusement la Madone dans une œuvre voisine. Dans ce bouillon de cult… ures, on croise Adam et Eve non loin d’un Buddha assis en mudra (posture) d’argumentation. Symbolique de la gestuelle, mais aussi des couleurs et des matériaux employés par l’artiste : le bleu, qui « tend à dématérialiser les choses et ramène souvent au spirituel », l’or pour exprimer « connaissance et immortalité », l’argent (amusant paradoxe !) pour la… « pureté ».

Ni robe indienne, ni bindi sur le front de Korbanka, juanaise depuis deux ans. Et pourtant, Sara – qui doit son prénom à la déesse hindoue des arts et du savoir, Saraswati – cultive l’art oublié de l’enluminure dans le souvenir de ses racines indiennes. Un art délicat, un art du détail, sur un matériau (le papier de riz) qui « ne laisse pas le droit à l’erreur ».

Christophe CIRONE .

* Chef-d’œuvre écrit par des moines irlandais autour du VIII° siècle.

PETIT ROQUEFORTOIS -
FEBRUARY 2006
NICE MATIN -
PAGE ARTS JULY 2003
NICE MATIN - JULY 2003
CONNECTION COTE D'AZUR -
PAGE ARTS JULY 2003